Faire émerger
les talents de demain

FAQ

Question générales sur l'E2C

A qui s’adresse l’École de la 2e Chance ?

Les jeunes qui entrent à l’E2C viennent d’horizons différents et ont entre 17 et 25 ans (jusqu'à 30 ans dans la Meuse). Ils sont le plus souvent envoyés par les missions locales, Pôle Emploi, le service insertion du Conseil Général, Cap Emploi, le CIO.
Les candidatures spontanées sont également acceptées.

Ce sont des jeunes qui ont quitté le système scolaire et sont sortis sans diplôme ni qualification ou avec un diplôme obsolète ou avec lequel ils n’ont pas trouvé d'emploi.

Quelles sont les conditions d'entrée à l'École de la 2e Chance ?

Si vous avez entre 17 et 25 ans (jusqu’à 30 ans pour les bénéficiaires du RSA dans la Meuse) et que vous souhaitez construire un projet professionnel, contactez l’E2C la plus proche de votre lieu d’habitation ou parlez-en à votre conseiller Mission Locale.

Une date d'information collective et d'entretien de recrutement vous sera communiquée.

Combien de temps dure la formation ?

Le parcours à l'École de la 2e Chance dure 7 mois mais vous pouvez sortir à n'importe quel moment si une opportunité d'emploi ou de formation se présente.

Certains parcours peuvent être prolongés en fonction du temps nécessaire à la construction du projet professionnel. Un accompagnement est proposé après la sortie du dispositif pendant 1 an.

Quelle est la durée hebdomadaire de la formation ?

La durée de la formation est de 35 heures hebdomadaires, soient 7 heures par jour du lundi au vendredi lors de la présence en centre.

En revanche, lors des périodes en immersion, le stagiaire peut être amené à connaître des horaires décalés ou à travailler le week-end en fonction du secteur et de l'activité de l'entreprise d'accueil.

A quel moment dans l’année peut-on y entrer ?

Les entrées se font tout au long de l’année (du 1er janvier au 31 décembre).
Pour obtenir plus d'informations, contactez l’E2C la plus proche de votre domicile, votre mission locale, ou votre conseiller pôle emploi. Vous pouvez déposer votre candidature à tout moment.

Est-ce que l'entrée à l’ École de la 2e Chance est payante?

Non, la formation est gratuite. Il n’y a aucun frais d’admission, ni de dossier.

Est il indispensable de choisir son projet professionnel avant l'entrée ?

Non, ce n'est pas indispensable. Un travail est effectué avec le jeune pour choisir le projet professionnel et l'aider à trouver la voie qui peut lui correspondre. Le stagiaire bénéficie d'une remise à niveau dans les matières générales, effectue également des stages en entreprise dans les secteurs de son choix.

Les stagiaires de l'École de la 2e Chance sont-ils rémunérés ?

Une rémunération, dont le montant dépend de la situation personnelle, professionnelle et de l'âge, est versée par le Conseil Régional de Lorraine ou Pôle Emploi.
Elle permet de couvrir les frais de transport (vers l'E2C ou les lieux de stages), de repas, de matériel et vêtements professionnels... en lien avec la formation.
Un remboursement des frais de transport existe également sous certaines conditions.

Quel est le contenu de la formation ?

Le contenu porte sur :
 - La remise à niveau dans les savoirs de base : français, mathématiques, informatique
 - Des modules de construction de projet professionnel et de techniques de recherche d'emploi
 - Des ateliers de vie sociale et citoyenne, arts, activités culturelles, sport...
 - L’alternance de périodes à l’école avec des périodes en entreprise pour y effectuer des stages pratiques.
 - Des projets pédagogiques autour du sport, de la culture et de la citoyenneté.

Est ce que les stagiaires recherchent seuls les entreprises pour les immersions ?

Le formateur-référent accompagne les stagiaires dans la préparation à la recherche de stages, que ce soit dans le cadre de démarches physiques ou téléphoniques.
L'objectif est de devenir autonome dans les démarches de recherche d’entreprises, pour des périodes de stages ou afin d'obtenir un emploi.
L'E2C travaille régulièrement avec des entreprises partenaires et oriente les stagiaires si nécessaire.

Les stagiaires sont-ils notés durant leur parcours ?

Le système de notation n'est pas pratiqué à l'E2C. Cependant, une évaluation régulière des compétences est effectuée afin de mesurer la progression des stagiaires.

Au début du parcours un positionnement est effectué dans les matières fondamentales afin d’adapter au mieux les modules et pratiquer l'individualisation. D'autres évaluations sont planifiées au cours de la formation afin de valider les nouvelles compétences acquises tout au long de la formation.

La formation est-elle validée par un diplôme ?

Une Attestation de Compétences Acquises (ACA) valorisant le travail effectué est délivrée. Les compétences acquises dans les matières fondamentales (français, maths, informatique) ainsi que les compétences professionnelles attestées lors des stages en entreprise figurent sur ce document officiel.

Les stagiaires sont-ils répartis en classe?

Les stagiaires sont répartis dans des groupes (de 10-12 maximum) afin de permettre une bonne intégration dans le dispositif et favoriser un travail pédagogique de qualité.

La formation à l’école est organisée en groupes complets ou en demi-groupes selon les ateliers, complétée par des temps de travail individuels. Trouver sa place dans un groupe, savoir exposer son point de vue et être capable d’écoute sont des compétences indispensables pour s'intégrer au monde du travail.

Par qui l'accompagnement est-il effectué?

Le formateur-référent accompagne les stagiaires durant le parcours à l'E2C, effectue un bilan régulier avec eux sur leur progression. Il est également l’interlocuteur avec les entreprises d'accueil et aide les stagiaires dans la résolution des problèmes ou des freins à leur projet professionnel (problèmes de santé, de logement, administratifs...).

Les entreprises doivent-elles indemniser les stagiaires lors des périodes d'immersion ?

Les stagiaires de l'E2C perçoivent une rémunération (par le Conseil Régional de Lorraine ou Pôle Emploi) tout au long de leur parcours, en centre comme en entreprise.

Ainsi, les frais liés à la période de stage (transports, repas, matériel, vêtements professionnels...) sont couverts et l'entreprise ne verse pas d'indemnités.